Le refus d’incarnation.

Nous sommes tous une âme incarnée dans un corps, une entité « spirituelle » à l’intérieur d’un véhicule matériel. Notre âme a besoin de notre corps pour vivre son expérience terrestre. C’est un fait. Mais parfois, cette collaboration est difficile. Il peut même arriver que l’âme refuse son incarnation.

Une évolution spirituelle et cyclique

Notre existence est la somme de cycles qui s’enchainent. Notre âme, afin d’évoluer spirituellement décide de vivre des expériences. L’expérience de la matière terrestre en est une parmi tant d’autres. L’idée est de venir vivre l’expérience de plusieurs vies sur Terre. Nous enchainons donc vies terrestres et retour « là-haut », pour des entre-2-vies.

Lorsque nous sommes dans un entre-2-vies, nous décidons de notre prochaine incarnation : que souhaitons-nous vivre et expérimenter ? Quels seront les parents idéaux pour nous permettre ces expérimentations ? Le lieu, l’époque, etc… Nous choisissons notre contrat d’incarnation et n’avons donc plus qu’à attendre le bon moment pour redescendre.

Le refus d’incarnation

Mais il peut arriver qu’une fois le processus enclenché, l’âme sentant son retour sur Terre approcher, ou étant déjà dans la matière, elle prenne peur, elle panique. En effet, il faut bien comprendre que l’expérience de la matière apporte avec elle son lot de « déplaisirs » et d’inconvénients. L’âme peut se sentir à l’étroit dans un corps, elle va ressentir l’apesanteur, les douleurs physiques, les difficultés typiquement matérielles comme le fait de devoir travailler et gagner de l’argent par exemple. Des désagréments qui ont pu être oubliés le temps du retour « là-haut ». Parfois aussi elle prend conscience qu’elle a été très ambitieuse par rapport aux expériences qu’elle souhaite vivre et peut manquer de confiance en elle en arrivant sur Terre.

C’est pourquoi il n’est pas rare que lorsque le refus d’incarnation se fait durant la grossesse et que ce refus est vraiment profond, l’âme décide de repartir. Alors, la future maman va vivre une fausse-couche. L’âme repartira et décidera ou non de revenir pour une autre tentative. Mais parfois, la prise de conscience du retour dans la matière se fait alors que le bébé est déjà né. Le retour en arrière n’est plus possible. L’âme n’a pas d’autre choix que de vivre dans ce corps. Pour autant, elle n’en a pas du tout envie. Alors, des difficultés vont apparaitre.

Passer à côté de sa vie

Bien souvent, un refus d’incarnation va rimer avec manque d’ancrage. En effet, la personne concernée va totalement se désintéresser de tout ce qui est lié à la matière elle-même, ou à l’inverse, sera dans un abus total des « choses matérielles ». Elle ne va pas chercher à mettre des choses en place, ses projets n’aboutiront pas, elle vivra dans des utopies permanentes, oubliant qu’elle est dans la matière. Ou au contraire, elle ne saura vivre que pour l’argent, le pouvoir ou le sexe par exemple. Mais totalement à outrance. Elle sera plus dans un schéma d’auto-destruction.

Son chakra racine ne fonctionnera pas correctement. Elle sera en permanence à côté d’elle-même, « à côté de ses pompes ». Sa vie matérielle sera compliquée, son rapport à l’argent, au sexe, à toute créativité, difficile. Bref, elle ne construira pas sa vie.

Cette âme sera souvent nostalgique de son existence spirituelle, pensant que « c’est mieux là-haut », avec plus ou moins de conscience à ce sujet. Dans tous les cas, elle passera à côté de son incarnation.

Mais nous venons incarner la spiritualité dans la matière. C’est bien le contrat que nous avons tous accepté. Même si ce chemin est difficile, il est nécessaire à notre évolution spirituelle. Refuser l’incarnation, c’est avant tout refuser son évolution spirituelle. Mais comme nous n’avons pas toujours conscience de tout ce qui se joue pour nous, nous pouvons refuser en bloc l’incarnation sans nous poser de questions….

Pourtant, cette expérience nous l’avons tous choisie ! Personne ne nous oblige à nous incarner. C’est en cela d’ailleurs que nous sommes « responsables » de nos vies : chacun a choisi, décidé, de vivre cette expérience. Et il est important de la vivre pleinement pour en repartir grandi spirituellement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.